Ministry of Transportation / Ministère des Transports
Taille du texte Augmentation de la taille du texte Réduction de la taille du texte
Recherche   |  
II. Situations particulières
 
Somnolence au volant
 

On a déterminé que la somnolence cause un nombre croissant de collisions entraînant des blessures et des décès. Les facultés de conduite des personnes fatiguées peuvent être aussi affaiblies que celles de conducteurs ivres. Ces personnes ont un délai de réaction plus lent et sont moins alertes.

Des études ont révélé que les collisions liées à la somnolence se produisent généralement tard la nuit ou aux petites heures du matin (soit entre 2 h et 6 h) et en fin d’après-midi (entre 14 h et 16 h). Des études indiquent également que les travailleurs de quarts, les personnes ayant un trouble du sommeil non diagnostiqué ou pour lequel elles ne suivent aucun traitement et les utilisateurs de véhicules utilitaires sont plus à risque pour ces collisions.

Évitez toujours de conduire quand vous êtes somnolent(e). La recherche confirme que vous pouvez vous endormir sans même vous en rendre compte. Voici huit signes importants qui indiquent que votre somnolence est assez prononcée pour vous mettre en danger :

  • vous avez de la difficulté à garder les yeux ouverts;
  • votre tête penche vers l’avant à de nombreuses reprises, malgré vos efforts pour garder votre regard sur la route;
  • vous vous surprenez à penser à toutes sortes de choses et n’arrivez pas à vous concentrer sur votre conduite;
  • vous bâillez fréquemment;
  • vous n’arrivez pas à vous rappeler des détails relatifs aux derniers kilomètres que vous avez parcourus;
  • vous passez outre à certains feux de signalisation et panneaux de circulation involontairement;
  • votre véhicule empiète sur la voie adjacente et vous devez donner un coup de volant pour revenir dans votre propre voie;
  • vous faites une embardée hors de la route et évitez de justesse une collision.

Si vous présentez l’un de ces symptômes, vous pourriez être à risque de vous assoupir. Quittez la route et garez votre véhicule à un endroit sûr. Privilégiez les restauroutes et les relais routiers bien éclairés sur les routes achalandées. Les stimulants ne peuvent jamais se substituer au sommeil. Les boissons contenant de la caféine peuvent vous aider à vous sentir plus alerte, mais si vous manquez de sommeil, les effets s’estompent rapidement. Cela vaut aussi pour le fait de monter le son de votre radio ou de votre appareil stéréo ou d’ouvrir la fenêtre. Vous ne pouvez pas ruser avec votre corps pour demeurer éveillé(e); vous avez besoin de dormir. N’oubliez pas, un conducteur prudent est un conducteur bien reposé et alerte.