Ministry of Transportation / Ministère des Transports
Page d'accueil
Page d'accueil > Guide officiel des autobus > III. Situations d'urgence > Collision où il n'y a pas de blessés
Taille du texte Augmentation de la taille du texte Réduction de la taille du texte
Recherche   |  
III. Situations d'urgence
 
Collision où il n'y a pas de blessés
 

Faites ce qui suit si vous êtes impliqué(e) dans une collision où il n’y a pas de blessés :

    1. Si les véhicules ne sont pas en panne, éloignez-les autant que possible des voies de circulation. Cette mesure ne devrait pas nuire à l’enquête policière. C’est particulièrement important lorsque la collision se produit sur une route où la circulation est dense et rapide et où il serait dangereux de laisser les véhicules. Si vous ne pouvez pas déplacer les véhicules hors de la route, installez des phares ou des torches à une distance suffisante pour permettre aux autres automobilistes de ralentir ou de s’arrêter.
    2. Appelez le corps de police approprié (provincial ou local, selon l’endroit où a eu lieu la collision). En vertu de la loi, vous devez signaler à la police toute collision s’il y a des blessés ou des dégâts matériels de plus de 2 000 $.
    3. Apportez toute l’aide nécessaire à la police ou à toute personne dont le véhicule est endommagé. Donnez notamment à la police vos nom et adresse, le nom et l’adresse du propriétaire enregistré du véhicule, le numéro de la plaque et du certificat d’immatriculation du véhicule et le certificat d’assurance.
    4. Obtenez les nom, adresse et numéro de téléphone de tous les témoins.
    5. Si les dégâts matériels sont inférieurs à 2 000 $, vous devez, selon la loi, échanger les renseignements pertinents avec la personne dont le véhicule a subi les dégâts. Cependant, il n’est pas obligatoire de signaler la collision à la police.
    6. Communiquez avec votre compagnie d’assurance dans les plus brefs délais si vous entendez présenter une demande d’indemnisation.