Ministry of Transportation / Ministère des Transports
Taille du texte Augmentation de la taille du texte Réduction de la taille du texte
Recherche   |  
II. Arrêt à une intersection
Arrêt

Cette manœuvre comporte les mesures à prendre lorsque vous êtes arrêté(e) et que vous attendez de traverser l’intersection. Procédez comme suit :

Arrêt
Arrêtez-vous complètement à l’aide des freins avant et arrière. Au moment de vous immobiliser, posez le pied gauche sur le sol en continuant de serrer les deux freins. Ne posez le pied sur le sol que lorsque votre motocyclette ou votre cyclomoteur a cessé d’avancer. Lorsque vous êtes arrêté(e), ne laissez pas votre véhicule avancer ou reculer. Continuez de serrer les freins pour que le feu de freinage demeure allumé pendant que vous êtes immobilisé(e). Lorsque la circulation le permet, avancez pour vérifier si la voie est libre ou pour vous engager dans l’intersection. Si vous devez vous arrêter après avoir dépassé la ligne d’arrêt, ne reculez pas.

Position dans la voie
Arrêtez-vous au bon endroit afin d’empêcher d’autres véhicules de s’approcher à côté de vous dans la voie. En général, vous serez dans la même position que lorsque vous vous êtes approché(e) de l’intersection. Toutefois, si vous êtes arrêté(e) derrière un gros véhicule, assurez-vous que le conducteur peut vous voir dans l’un de ses rétroviseurs de côté.

Espace
Lorsque vous êtes arrêté(e) derrière un autre véhicule à une intersection, laissez suffisamment d’espace, soit une longueur de motocyclette, pour pouvoir le contourner sans reculer. Si c’est un gros véhicule qui vous précède, laissez plus d’espace. En laissant cet espace, vous vous protégerez de trois façons : vous pourrez le contourner s’il tombe en panne; vous éviterez d’être projeté(e) contre le véhicule devant en cas de collision par derrière et vous réduirez le risque de collision si le véhicule devant vous recule.

Ligne d’arrêt
Si vous êtes le premier véhicule à approcher d’une intersection où se trouve un feu rouge ou un panneau d’arrêt, arrêtez-vous à la ligne d’arrêt si elle est indiquée sur la chaussée. S’il n’y a pas de ligne d’arrêt, arrêtez-vous au passage protégé pour piétons, qu’il soit marqué ou non. S’il n’y a pas de passage protégé, arrêtez-vous à la limite du trottoir. S’il n’y a pas de trottoir, arrêtez-vous à la limite de l’intersection. Arrêtez-vous dans une position qui empêchera d’autres véhicules de se placer à côté de vous dans la voie.