Ressources sur la sécurité à bord des autobus scolaires

Améliorer la sécurité à bord des autobus scolaires

  • En Ontario, plus de 800 000 élèves se déplacent dans environ 16 000 véhicules scolaires tous les jours.
  • Les blessures causées à bord de véhicules scolaires représentent moins de deux pour cent de toutes les blessures de la route subies par les jeunes de 19 ans et moins, soit 1,6 pour cent de toutes les blessures de la route subies par les jeunes à bord de tous les véhicules au cours de l'année scolaire.
  • Les conducteurs d'autobus scolaires sont moins susceptibles de causer une collision que tous les autres conducteurs.

Blessures/décès impliquant des élèves à bord de véhicules scolaires

Année scolaire

Blessures

Décès

2007-2008 à 2011-2012

520

1

  • Comparativement aux occupants des véhicules scolaires, les occupants d'automobiles et de camions sont :
    • 42 fois plus susceptibles d'être impliqués dans une collision mortelle;
    • 45 fois plus susceptibles d'être impliqués dans une collision causant des blessures;
    • 25,7 fois plus susceptibles d'être impliqués dans tout type de collision.
  • Les autobus scolaires impliqués dans des collisions sont moins susceptibles d'avoir une défectuosité que tous les autres véhicules ensemble (selon les rapports d'accident de véhicule automobile de l'Ontario).
  • Les problèmes mécaniques sont un facteur dans moins de un pour cent de toutes les collisions des véhicules utilitaires, y compris les véhicules scolaires (selon les rapports d'accident de véhicule automobile de l'Ontario).

Assurer la sécurité du transport scolaire

Le ministère des Transports s'est engagé à continuellement améliorer la sécurité des véhicules scolaires et de leurs conducteurs. Il prend notamment les mesures suivantes :

  • Travailler en partenariat avec le ministère de l'Éducation, les conseils scolaires et les sociétés de transport afin d'améliorer l'échange d'information.
  • Réviser le régime de vérification et de surveillance pour tous les programmes de formation des conducteurs, notamment le programme de perfectionnement des conducteurs d'autobus scolaires.
  • Créer un protocole d'intervention propre aux exploitants d'autobus scolaires fondé sur le rendement de l'exploitant en matière de sécurité.
  • Améliorer le programme de centres d'inspection des véhicules automobiles de manière à mieux faire le suivi des inspections annuelles et semi-annuelles.
Retour en haut de page