Lignes directrices en matière d'aménagement axé sur les transports en commun

Section 3.5 Stratégies relatives à l'utilisation des transports en commun

3.5.1 Stratégies tarifaires

Offrir des incitatifs tarifaires, des structures tarifaires simplifiées et des options de paiement plus pratiques pour rendre les transports en commun plus abordables et plus faciles à utiliser.

L'objectif le plus courant de la tarification des transports en commun a toujours été d'accroître les revenus en réponse aux hausses réelles ou prévues des coûts d'exploitation tout en minimisant la réduction du nombre d'usagers. Cependant, comme le transport durable constitue une question de plus en plus pressante, l'accroissement de l'utilisation des transports en commun et de la part modale commencent à s'imposer comme des objectifs de premier ordre.

Pour attirer des usagers et les conserver, il faut que le coût et la commodité des transports en commun rivalisent avec les coûts d'utilisation de l'automobile. La modification des tarifs, des structures tarifaires et des méthodes de perception des droits de transport peut rendre les transports en commun moins coûteux et plus pratiques pour les usagers. Par exemple, les structures tarifaires simplifiées, comme les tarifs fixes indépendamment de la distance, de la durée ou du type de service, sont plus faciles à comprendre pour les usagers et ont tendance, selon le niveau de prix, à accroître l'utilisation des transports en commun.

De plus, les cartes de perception des droits de transport, les partenariats et les options de paiement en ligne peuvent être intégrés à une stratégie de marketing et de promotion plus étendue (ligne directrice 3.5.5) et les données recueillies peuvent servir à planifier les services de transport en commun (ligne directrice 3.2.2).

L'emploi de cartes à puce programmées de manière que le tarif quotidien applicable le plus bas soit déduit, peut faciliter la prise de décisions et promouvoir la hausse du nombre d'usagers.

L'emploi de cartes à puce programmées de manière que le tarif quotidien applicable le plus bas soit déduit, peut faciliter la prise de décisions et promouvoir la hausse du nombre d'usagers.

Stratégies :

abordabilité

  1. Rendre les droits de transport plus abordables en offrant des tarifs de base réduits, des correspondances gratuites, des zones de gratuité ou des remises sur les billets valides pour plusieurs déplacements et les laissez-passer.
  2. Les correspondances peuvent être simplifiées en offrant des laissez-passer à utilisation illimitée de courte durée (p. ex., 90 minutes) qui sont valides dans toutes les directions afin d'encourager l'utilisation des transports en commun pour faire des courses rapides. La délivrance de laissez-passer journaliers dont le prix équivaut à celui de deux ou trois déplacements sur des itinéraires reliés peut également accroître la commodité pour les usagers et minimiser l'administration des tarifs ainsi que les disputes entre les usagers et les conducteurs concernant la validité des correspondances.

Programmes de fidélisation des usagers des transports en commun

L'Edmonton Transit System a créé un programme de fidélisation des usagers des transports en commun dans le cadre duquel des points de voyage aérien reconnus sont attribués aux clients qui achètent leur laissez-passer mensuel en ligne. Après le lancement de ce programme, les ventes de laissez-passer mensuels pour adultes ont fait un bond de 21 %.

À titre de variante du programme, l'Edmonton Transit System, tout comme la CTT, OC Transpo et la STM, permet aux personnes qui accumulent des points de voyage aérien de les échanger contre des laissez-passer de transport en commun mensuels.

Partenariat avec un programme de (Ville d'Edmonton)

commodité

  1. Mettre en œuvre des systèmes automatisés de perception des droits de transport (avec cartes magnétiques ou cartes à puce) pour accroître la commodité et l'efficience du processus de paiement des droits de transport.
  2. Accroître le nombre d'options de distribution et de recharge des cartes de transport en commun. On peut y parvenir en vendant ces cartes dans un plus grand nombre de commerces de détail ou d'arrêts de transport en commun et en permettant de les recharger à l'aide d'un téléphone cellulaire ou sur Internet.
  3. L'emploi de cartes de transport en commun prépayées peut réduire les temps d'embarquement et par le fait même, accroître la vitesse et la fiabilité du service, tout en permettant aux organismes de transport en commun de profiter des avantages découlant d'un meilleur contrôle des revenus et de l'avantage financier lié au fait de recevoir le paiement avant d'engager les coûts de prestation du service.
  4. Afin d'encourager l'utilisation des cartes de transport en commun prépayées, offrir des remises par rapport au paiement en espèces ou aux billets.
  5. Programmer les cartes à puce de manière que le tarif applicable le plus bas soit déduit automatiquement. Cela peut faciliter la prise de décisions et inciter plus de gens à utiliser les transports en commun.
  6. La recharge automatique des cartes à puce à même le compte peut accroître la commodité pour les navetteurs occupés.
  7. Établir une politique tarifaire et un système de perception régionaux intégrés pour permettre aux usagers de se déplacer harmonieusement au sein des différents réseaux de transport en commun d'une même région. Les stratégies tarifaires intégrées comprennent ce qui suit : correspondances gratuites entre les réseaux, tarifs réduits entre les réseaux ou emploi d'une carte commune pour accroître la commodité et l'abordabilité des transports en commun.

programmes et incitatifs

  1. Nouer des partenariats avec les employeurs, les universités, les commerces de détail et les organisateurs d'événements afin d'offrir des incitatifs tarifaires ou des options et des programmes intégrés de paiement des droits de transport. (Ligne directrice 3.5.3)
  2. Offrir des points de fidélité ou établir un partenariat avec un programme de fidélisation, comme un programme d'attribution de milles de récompense, afin que les usagers soient récompensés pour chaque déplacement qu'ils effectuent en transport en commun ou qu'ils se voient accorder un incitatif lorsqu'ils utilisent certains services (ligne directrice 3.5.3).

3.5.2 Évolution démographique

Reconnaître les tendances démographiques et élaborer un plan permettant d'adapter les services de transport en commun de façon qu'ils répondent au style de vie et aux besoins de déplacement d'une population en évolution.

La plupart des collectivités de l'Ontario font l'objet de changements démographiques constants, dont certains sont en train de devenir des tendances à long terme. Bon nombre de collectivités ont une population vieillissante et une proportion de personnes âgées plus élevée. Certaines collectivités enregistrent une hausse de leur population en raison de l'établissement d'immigrants, alors que d'autres voient leur population se stabiliser, voire même décliner.

Les collectivités peuvent constater des changements dans les types de peuplement observés à l'échelle locale, par exemple une hausse du nombre de familles vivant au centre-ville ou un déplacement des nouvelles populations d'immigrants des centres urbains vers la banlieue ou des aménagements sur de grandes superficies. Ces changements démographiques influeront sur les schémas de déplacement et la demande. En reconnaissant ces changements et en s'y adaptant, les organismes de transport en commun peuvent accroître ou maintenir l'utilisation des transports en commun tout en continuant d'offrir à la collectivité un service de transport utile.

Il faut tenir compte des caractéristiques démographiques d'une collectivité et de sa population quant à leur influence ou leurs répercussions sur la demande de transport en commun et de transport privé. Cela peut contribuer à prévoir l'évolution des attentes culturelles et communautaires et permettre aux organismes de transport en commun de cibler des usagers potentiels à des fins de marketing ou de sensibilisation.

Il faut tenir compte des caractéristiques démographiques d'une collectivité et de sa population quant à leur influence ou leurs répercussions sur la demande de transport en commun et de transport privé. Cela peut contribuer à prévoir l'évolution des attentes culturelles et communautaires et permettre aux organismes de transport en commun de cibler des usagers potentiels à des fins de marketing ou de sensibilisation.

Stratégies :

évaluation des tendances

  1. Il faut examiner les tendances démographiques observées dans la région desservie par l'organisme de transport en commun et étudier les schémas culturels, résidentiels, d'emploi et d'activité des segments changeants de la population pour élaborer des plans visant à mieux répondre à leurs besoins en matière de déplacement. Pour mettre au point des programmes et des services qui répondent aux besoins de transport en commun découlant des tendances relatives à l'évolution de la population, il faut prévoir correctement les besoins futurs en plus de planifier à long terme et d'évaluer les actifs et les ressources de transport en commun nécessaires pour répondre à ces besoins.

La proportion de personnes âgées (65 ans et plus) ne cesse d'augmenter comparativement aux autres groupes d'âges. Les personnes âgées ont tendance à habiter plus longtemps dans leur maison, formant des ménages plus petits à mesure qu'elles vieillissent.

En vieillissant et en abandonnant la conduite, les personnes âgées dépendent davantage des transports en commun. Toutefois, comme elles se déplacent de façon discrétionnaire, elles effectuent bon nombre de leurs déplacements en dehors des heures de pointe, lorsque les services de transport en commun sont plus réduits.

OC Transpo – Transport gratuit pour les personnes âgées le mercredi

Le mercredi, sur présentation d'une preuve d'âge au conducteur, les usagers de 65 ans et plus peuvent utiliser gratuitement les transports en commun. Les clubs de personnes âgées d'Ottawa profitent de cette occasion pour planifier des activités le mercredi et offrir des programmes supplémentaires à leurs membres, puisqu'ils peuvent se déplacer gratuitement.

Transport gratuit pour les personnes âgées le mercredi (OC Transpo)

Jeunes ambassadeurs de la Burlington Transit

La Burlington Transit, en association avec BurlingtonGreen, est en voie de créer le Burlington Transit Youth Ambassadors program (programme des jeunes ambassadeurs de la Burlington Transit) dans les écoles secondaires de la région. Les ambassadeurs coordonnent et animent une série de séances d'information tout au long de l'année pour répondre aux questions au sujet de la Burlington Transit.

Burlington Transit Youth Ambassador Program (Burlington Transit)

vieillissement de la population

  1. En raison de leurs capacités physiques réduites, bon nombre de personnes âgées ont de la difficulté à utiliser les transports en commun. Pour répondre aux besoins des aînés, qui se font de plus en plus nombreux, envisager les mesures suivantes :
    • prévoir l'amélioration de l'accessibilité dans l'ensemble du réseau, conformément à la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario;
    • prévoir une hausse de la demande à l'égard des services de transport en commun spécialisé;
    • déterminer si les installations de transport en commun et les commodités sont confortables et sécuritaires pour les personnes âgées;
    • évaluer la possibilité de combiner des services sur demande aux itinéraires traditionnels;
    • déterminer si les itinéraires et les arrêts de transport en commun desservent des destinations fréquentées par les personnes âgées et si les horaires répondent à la demande;
    • offrir des services ciblés, tels que des navettes reliant les logements destinés aux personnes âgées à des centres commerciaux et médicaux;
    • collaborer avec les organismes sociaux et les réseaux de santé pour déterminer les besoins de leurs clients en matière de transport et étudier les possibilités de transport communautaire;
    • offrir aux personnes âgées des tarifs hors pointe réduits;
    • offrir de la formation aux personnes âgées afin qu'elles se familiarisent avec les services de transport en commun;
    • présenter les renseignements relatifs au réseau de transport en commun de sorte qu'ils puissent être lus par les personnes âgées;
    • surveiller constamment les changements démographiques en étudiant les résultats des enquêtes sur les déplacements comme l'enquête Transportation Tomorrow Survey et le Recensement du Canada.

Les laissez-passer familiaux comme ceux de la Commission de transport de Toronto constituent un excellent moyen d'inciter les familles à utiliser les transports en commun les fins de semaine et les jours fériés. Ces laissez-passer sont valides pour au plus un adulte et cinq jeunes de moins de 19 ans ou deux adultes et quatre jeunes.

Les laissez-passer familiaux comme ceux de la Commission de transport de Toronto constituent un excellent moyen d'inciter les familles à utiliser les transports en commun les fins de semaine et les jours fériés. Ces laissez-passer sont valides pour au plus un adulte et cinq jeunes de moins de 19 ans ou deux adultes et quatre jeunes.

nouveaux arrivants

  1. Compte tenu de la propension des nouveaux immigrants à utiliser davantage les transports en commun et du fait que l'immigration contribue grandement à la croissance de la population des grands centres, les immigrants représentent un important marché pour les organismes de transport en commun. Pour intégrer les nouveaux immigrants à la clientèle actuelle, envisager les mesures suivantes :
    • fournir des renseignements en ligne et sur support papier relativement aux transports en commun dans la langue des groupes de nouveaux immigrants locaux;
    • mettre les renseignements sur les transports en commun à la disposition des groupes d'immigrants sur leurs lieux de travail, dans les milieux communautaires et dans les lieux de magasinage;
    • organiser des séances de formation pour les nouveaux usagers afin de les informer des options, des tarifs et de l'utilisation des réseaux de transport en commun en adaptant le contenu aux populations d'immigrants;
    • déterminer si les itinéraires de transport en commun et la fréquence et les heures de service répondent aux besoins des quartiers ou des lieux d'emploi qui comptent un grand nombre d'immigrants.

Une étude réalisée en 2004 par Statistique Canada a démontré que les personnes qui avaient immigré au pays dans les dix années précédentes étaient près de deux fois plus susceptibles d'utiliser les transports en commun aux fins de navette que les personnes nées au Canada qui demeuraient dans les mêmes collectivités. Cette tendance plus marquée à utiliser les transports en commun se maintenait même au-delà des dix premières années d'établissement après avoir tenu compte des écarts de revenu. Les nouveaux immigrants qui demeurent dans les grands centres urbains ont tendance à s'établir loin du centre-ville.

Utilisation du transport en commun chez les immigrants, mai 2004 (Statistique Canada)

familles et jeunes

  1. Il y a plus d'enfants et de jeunes qui se déplacent en automobile qu'au cours des décennies antérieures, ce qui contribue à la réduction de l'activité physique au sein de ce groupe d'âges. Les enfants et les jeunes se déplacent maintenant en voiture plutôt qu'à pied, à bicyclette ou en transport en commun. Il est toutefois possible d'améliorer les transports en commun pour les usagers qui se déplacent avec des enfants et de les rendre plus attrayants pour les jeunes en :
    • offrant des laissez-passer familiaux qui permettent à une famille de se déplacer au prix d'un seul laissez-passer les soirs et les fins de semaine;
    • offrant des tarifs réduits ou des services de transport en commun gratuits aux groupes d'âges plus jeunes;
    • offrant des correspondances minutées afin de permettre plusieurs arrêts à un seul et même tarif;
    • élaborant des programmes qui invitent les enfants et les jeunes à utiliser les transports en commun, en fournissant, par exemple, des renseignements sur les transports en commun dans les écoles;
    • fournissant des renseignements sur les horaires et les itinéraires de transport en commun desservant les écoles;
    • mettant en place des commodités dans les stations de transport en commun;
    • évaluant le réseau de transport en commun du point de vue d'un parent utilisant une poussette;
    • offrant des services de transport en commun vers les attractions familiales.

diminution de la population

  1. Dans les prochaines années, l'accroissement de la population en Ontario ne se répartira pas également dans toutes les régions et certaines collectivités verront leur population stagner ou diminuer, ce qui réduira la demande globale de transport et risque d'entraîner une diminution de l'utilisation des transports en commun et des recettes tirées de la vente de titres de transport. Les fournisseurs de services de transport en commun peuvent se préparer à ces changements en :
    • évaluant l'efficience et l'efficacité à long terme du service;
    • élaborant des plans qui visent à accroître la part modale des transports en commun;
    • évaluant la possibilité de nouer des partenariats avec les collectivités avoisinantes pour partager ou impartir les services et les véhicules de transport en commun;
    • examinant les possibilités de coordonner les actifs de transport communautaire, tels que les services offerts par les hôpitaux, les organismes sociaux et les organismes bénévoles, afin d'offrir des services plus intégrés et plus efficients à une collectivité;
    • étudiant des façons de maintenir en place les services de transport en commun offerts aux membres d'une collectivité qui n'ont pas accès à d'autres moyens de transport.

3.5.3 Favoriser l'utilisation des transports en commun par l'entremise de partenariats

Établir des partenariats avec différents organismes afin d'offrir des services de transport en commun à leurs membres (employés, étudiants ou clients) et d'en faire la promotion auprès de ceux-ci.

Les activités et les destinations qui attirent simultanément un grand nombre de personnes ou des gens ayant des horaires similaires peuvent causer des embouteillages et nécessiter de grands parcs de stationnement pour répondre aux besoins des clients qui s'y rendent généralement en voiture. En offrant aux gens un service de transport en commun pour se rendre en toute commodité à ces événements et ces destinations, il est possible de réduire les encombrements et le besoin d'aménager de grands parcs de stationnement.

Des partenariats mutuellement bénéfiques peuvent être établis avec des organismes. Ces partenariats permettent de cibler des groupes précis qui présentent un taux élevé d'utilisation des transports en commun ou d'exploiter un marché qui offre un potentiel élevé d'usagers. Par exemple, les adolescents et les jeunes adultes âgés de 15 à 24 ans représentent une part disproportionnée du nombre total d'usagers des transports en commun, soit 31 %, bien qu'ils ne constituent que 13 % de la population totale.

L'événement artistique Nuit Blanche, à Toronto, a établi un partenariat avec la CTT afin d'offrir, pour tous les services réguliers de transport de cette dernière, des prix réduits qui donnent droit à un nombre illimité de déplacements en plus de prolonger les heures d'ouverture du métro.

L'événement artistique Nuit Blanche, à Toronto, a établi un partenariat avec la CTT afin d'offrir, pour tous les services réguliers de transport de cette dernière, des prix réduits qui donnent droit à un nombre illimité de déplacements en plus de prolonger les heures d'ouverture du métro.

Stratégies :

partenariats avec les employeurs

  1. Les organismes de transport en commun et les administrations régionales/municipales peuvent offrir aux employés des laissez-passer de transport en commun à prix réduit pouvant être payés en toute commodité par retenue salariale. Un programme de partenariat avec les entreprises locales peut comprendre les éléments suivants :
    • la mise en place d'itinéraires et d'horaires de transport en commun adaptés aux besoins des employés;
    • la mise en œuvre de stratégies de gestion de la demande des déplacements (GDD) sur les lieux de travail en échange de tarifs réduits pour les employés;
    • l'acceptation des cartes d'employé au lieu des laissez-passer de transport en commun types.

Programme de retour à domicile gratuit Tops

La Greater Cleveland Regional Transit Authority et Tops Friendly Markets travaillent en partenariat afin d'offrir des services de transport en commun gratuits aux clients qui dépensent au moins 15 $ dans un marché Tops Friendly Markets. Les participants demandent un « Tops Circulator Pass » (laissez-passer Tops) à la caisse et s'ils ont dépensé le minimum exigé, ils peuvent utiliser leur carte de fidélisation pour obtenir un titre de transport pour le retour à la maison.

Neighborhood Eco (NECO) Pass

La ville de Boulder (Colorado) offre, pour tous les services d'autobus locaux, un programme de laissez-passer d'autobus à prix réduit dans les quartiers. Le coût annuel de ces laissez-passer se situe entre 75 et 170 $ par ménage. Les quartiers qui participent pour la première fois au programme bénéficient d'une subvention de 50 % et les quartiers qui renouvellent leur participation reçoivent une subvention de 25 à 30 %.

partenariats avec les établissements d'enseignement

  1. Établir des partenariats avec les écoles, les collèges et les universités afin d'offrir aux élèves et aux étudiants des laissez-passer de transport en commun gratuits ou à prix réduit qu'ils peuvent payer en toute commodité au moment de régler leurs droits de scolarité. Les élèves et les étudiants peuvent alors utiliser leur carte d'identité en guise de laissez-passer de transport en commun. De plus, des itinéraires peuvent desservir le campus. Collaborer avec les universités, les collèges et les écoles afin d'offrir aux élèves, aux étudiants et aux employés des horaires, des arrêts et des heures de service pratiques (ligne directrice 2.6.5).

partenariats avec les commerces de détail

  1. Établir des partenariats avec des commerces de détail ou des centres commerciaux afin d'offrir des tarifs gratuits ou réduits pour les itinéraires en provenance ou à destination de ceux-ci ou des remises en magasin sur présentation d'un billet ou d'un laissez-passer de transport en commun. Cela réduit le besoin d'aménager des places de stationnement supplémentaires, fournit aux usagers un moyen d'éviter le stationnement et les embouteillages et permet de promouvoir les transports en commun.

autres partenariats

  1. Collaborer avec les organismes de services locaux, tels que les garderies et les fournisseurs de soins médicaux, dans les carrefours de transport en commun et autour de ceux-ci, afin d'accroître la commercialisation croisée de leurs services respectifs, en fournissant par exemple des renseignements sur les transports en commun, en faisant la promotion des laissez-passer familiaux et en indiquant l'emplacement de leurs services sur les cartes itinéraires.

événements de grande envergure

  1. Examiner la possibilité d'établir des partenariats avec des événements spéciaux et des destinations touristiques afin d'offrir des tarifs gratuits ou réduits. Cela réduit les problèmes de stationnement et d'encombrement, procure plus de commodité aux touristes et aux participants aux événements et permet de promouvoir les transports en commun. Les organismes de transport en commun doivent modifier leurs horaires et élargir leurs services pour répondre à la demande accrue qui survient à l'ouverture et à la clôture des événements spéciaux, en plus d'offrir, à l'échelle locale, des liaisons avec les services régionaux pendant la saison du tourisme et des festivals.

fidélisation

  1. Établir des partenariats avec des programmes de fidélisation populaires afin d'attribuer des points pour chaque déplacement en transport en commun ou chaque dollar dépensé pour le transport en commun.
  2. Établir des partenariats avec les promoteurs immobiliers afin d'offrir aux nouveaux résidants des trousses de bienvenue qui comprennent des renseignements sur les services de transport en commun et des laissez-passer donnant droit à des déplacements gratuits. Des services de transport en commun doivent être mis en place le plus tôt possible dans les nouveaux lotissements avant que les nouveaux résidants n'adoptent des habitudes de navette axées sur l'utilisation de l'automobile.

3.5.4 Promotion et sensibilisation

Créer des campagnes de promotion et de sensibilisation qui visent les usagers des transports en commun actuels et potentiels, et qui reposent sur les commentaires et les suggestions du public, des intervenants et des employés des organismes de transport en commun.

De nombreux voyageurs ont acquis depuis longtemps des habitudes bien ancrées de déplacements en voiture et ils pourraient ne pas connaître les services de transport en commun pratiques qui sont offerts dans leur région. Les stratégies de promotion et de sensibilisation peuvent servir à encourager l'utilisation des transports en commun en informant les usagers actuels et potentiels de la disponibilité et des avantages des services de transport en commun, des incitatifs spéciaux offerts pour essayer les transports en commun et les changements apportés à l'horaire des services.

La promotion et la sensibilisation peuvent attirer et retenir les usagers en améliorant la sensibilisation du public et sa perception des transports en commun. Un marketing efficace commence par une bonne compréhension des besoins et des intérêts des clients et doit faire appel à diverses méthodes de rayonnement ayant pour but de joindre un vaste bassin de clients actuels et potentiels.

La promotion des avantages des services de transport en commun comme dans cet exemple à Thunder Bay peut contribuer à faire connaître les nouvelles améliorations apportées aux services ou à la technologie tout en conscientisant les groupes d'usagers clés ciblés et les autres usagers de la route.

La promotion des avantages des services de transport en commun comme dans cet exemple à Thunder Bay peut contribuer à faire connaître les nouvelles améliorations apportées aux services ou à la technologie tout en conscientisant les groupes d'usagers clés ciblés et les autres usagers de la route.

Stratégies :

collecte de renseignements

  1. Les organismes de transport en commun doivent continuellement recueillir des renseignements sur l'opinion du public et les comportements liés aux déplacements et les analyser en vue de comprendre les besoins locaux et de créer des stratégies promotionnelles qui persuadent effectivement le public. Parmi les stratégies possibles, citons les suivantes :
    • faire participer le public à la planification des transports en commun dans le cadre de groupes consultatifs communautaires, d'audiences publiques, de réunions de comités accessibles au public, de séances d'information du public et d'ateliers pour obtenir des commentaires sur les options de service et autres initiatives de transport en commun;
    • mener des enquêtes (au téléphone, sur Internet) et organiser des groupes de discussion afin de cerner les besoins, de proposer des possibilités et de mesurer le succès;
    • utiliser les commentaires des groupes environnementaux, des communautés de cyclistes, des personnes âgées, des personnes handicapées et de diverses populations en vue d'élaborer une enquête visant à recueillir un grand nombre d'opinions diverses;
    • tenir compte des plaintes, des questions et des suggestions du public comme de sa rétroaction et de ses commentaires;
    • cerner les préoccupations au sujet des initiatives de transport en commun dès le début du processus décisionnel (les préoccupations des particuliers et celles des groupes environnementaux, politiques, de gens d'affaires et autres);
    • encourager le personnel des organismes de transport en commun à formuler des suggestions pour améliorer le service;
    • utiliser des outils d'étude de marché, comme les entrevues, les sondages, les journaux de déplacement et l'évaluation des tendances, afin de mieux comprendre les besoins, les préférences et les inquiétudes des clients.

« Mouvement collectif » – Société de transport de Montréal

Lorsque la Société de transport de Montréal a voulu renouveler sa stratégie de marque, elle ne voulait pas être connue uniquement comme un autre réseau de transport en commun. Sa campagne visait à tisser un lien émotionnel avec les consommateurs en abordant les questions de mobilité, d'environnement et de développement urbain durable.

Un nouveau site Web permet aux usagers de s'exprimer sur les nouveaux projets en cours et sert de tribune à la Société de transport de Montréal pour faire connaître ses nouveaux programmes d'amélioration du service et de respect de l'environnement du réseau.

Mouvement collectif (Société de transport de Montréal)

Campagne Clean Air Commute

Clean Air Commute est une campagne d'une semaine commanditée par Pollution Probe qui met au défi les entreprises, les organismes et les gouvernements de se faire concurrence en accumulant des points pour chaque employé qui se déplace jusqu'au travail dans un moyen de transport qui contribue à réduire le smog. Les entreprises participantes font la promotion du télétravail, de l'utilisation des transports en commun, de la marche, de la bicyclette et du covoiturage au moyen d'affiches, d'événements, de prix et autres incitatifs. À la fin de l'événement, on estime la quantité de pollution qui n'entrera pas dans l'environnement grâce à la participation des employés. En 2009, on a ainsi évité la création d'environ 314 tonnes de pollution dans la région du grand Toronto.

accroissement de la sensibilisation

  1. Élaborer des programmes promotionnels afin d'accroître la sensibilisation à l'égard des services de transport en commun, par exemple :
    • créer des promotions spéciales, comme la semaine du transport en commun, des journées thématiques, des séances d'information, des discussions communautaires, des tirages, des journées de gratuité du transport et autres activités de sensibilisation;
    • créer des campagnes de marketing pour rejoindre les nouveaux résidants, comme des trousses de bienvenue au transport en commun qui offrent de l'information sur le réseau et des bons pour effectuer des déplacements gratuits et qui sont envoyés aux nouveaux résidants par la poste ou remis par l'intermédiaire des promoteurs ou des bureaux de location d'appartements;
    • créer des campagnes de marketing, y compris des stratégies de marketing social, pour rejoindre les élèves des écoles secondaires et les étudiants des collèges et des universités, comme des trousses de bienvenue pour les nouveaux élèves et étudiants, et des annonces publicitaires dans les journaux étudiants, sur les sites Web populaires auprès des élèves et des étudiants et dans les médias sociaux;
    • créer du marketing individualisé qui informe les particuliers et les ménages des autres options de transport pour leurs déplacements habituels;
    • créer des promotions et des services ciblant les touristes et faire de la publicité dans les magasins locaux, les hôtels et les attractions touristiques;
    • lancer des campagnes de sensibilisation ou de marketing ciblant les enfants et les jeunes dans les écoles et les organismes en vue d'aider les nouvelles générations à s'habituer à utiliser les transports en commun et d'accroître le nombre futur d'usagers;
    • utiliser les réseaux sociaux comme Twitter et (ou) Facebook qui ciblent les valeurs fondamentales de groupes d'usagers précis comme leur souci de l'environnement;
    • créer une campagne de marketing communautaire afin de cerner les obstacles qui empêchent les gens d'utiliser les transports en commun et offrir des solutions pour les surmonter;
    • inclure des calculatrices d'empreinte de carbone sur les sites Web des organismes de transport en commun afin de sensibiliser davantage le public au transport durable et à la contribution du transport en commun à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La Grand River Transit a créé un programme d'études sur les solutions de transport de rechange destiné aux élèves de 3e année pour les informer des répercussions du transport sur l'environnement et les familiariser avec l'utilisation des transports en commun. À Hamilton, le programme Totally Transit vise à apprendre de façon pratique aux élèves du primaire comment utiliser les transports en commun et à établir des liens entre le choix d'un moyen de transport, l'environnement et la santé humaine.

La Grand River Transit a créé un programme d'études sur les solutions de transport de rechange destiné aux élèves de 3e année pour les informer des répercussions du transport sur l'environnement et les familiariser avec l'utilisation des transports en commun. À Hamilton, le programme Totally Transit vise à apprendre de façon pratique aux élèves du primaire comment utiliser les transports en commun et à établir des liens entre le choix d'un moyen de transport, l'environnement et la santé humaine.

sensibilisation communautaire

  1. Envisager de créer des programmes de mobilisation du public à l'égard des questions relatives au transport en commun et en rehausser le profil aux yeux du public, par exemple :
    • créer une image de marque pour rehausser le profil du transport en commun, pour l'ensemble du réseau ou pour certains itinéraires ou services;
    • faire participer le public à la conception du logo ou du slogan;
    • offrir de la formation sur les déplacements adaptée aux groupes démographiques (personnes âgées, personnes handicapées, étudiants, nouveaux résidants) dans le but de les sensibiliser davantage aux services de transport en commun ainsi qu'à la disponibilité du transport en commun traditionnel accessible et d'accroître le nombre d'usagers.

Services de transport en commun gratuits les jours où un avis de smog est émis.

En 2001, le conseil municipal de Windsor a approuvé l'idée d'offrir des services de transport en commun gratuits les jours où un avis de smog est émis. La ville a versé une somme de 30 000 $ à Transit Windsor pour rembourser les coûts d'exploitation de ces journées; de plus, Environnement Canada a versé une somme équivalente. Ce financement a permis d'offrir quatre jours de services gratuits de transport en commun en juillet 2003.

Transit Windsor a noté une forte augmentation du nombre d'usagers, pouvant atteindre 50 %, les jours où les services de transport en commun étaient gratuits et a reçu de bons commentaires du public et une couverture médiatique positive.

Transport en commun vers les bibliothèques

En juillet 2010, huit bibliothèques locales de la région de Durham ont établi un partenariat avec la Durham Region Transit pour permettre aux enfants de la maternelle à la 8e année qui ont une carte de bibliothèque de prendre gratuitement les transports en commun dans la région de Durham. Les déplacements gratuits en autobus les amènent aux bibliothèques de la région pendant l'été dans le cadre d'un programme estival de lecture.

relations avec les médias

  1. L'organisme de transport en commun doit confier à un membre de son personnel la responsabilité des relations avec les médias afin de livrer un message cohérent et coordonné. Cette personne doit mettre sur pied des campagnes publicitaires pour rejoindre un grand bassin d'usagers potentiels. Exemples de stratégies de marketing :
    • faire la publicité des événements et des services au moyen de communiqués, de bulletins d'information, de dépliants, de publipostage, d'Internet et de courriels;
    • communiquer avec les médias pour leur proposer des idées d'articles et leur fournir de l'information et des mises à jour;
    • établir des liens avec les personnes influentes de la collectivité et les médias dans le but d'appuyer le transport en commun;
    • publiciser les caractéristiques et les avantages économiques et environnementaux, comme le fait d'éviter les prix élevés du carburant, la réduction des répercussions sur la qualité de l'air et l'utilisation de véhicules à carburant propre;
    • établir des partenariats avec des événements spéciaux pour échanger de l'espace publicitaire. Par exemple, l'organisme de transport en commun peut faire de la publicité sur les billets et les dépliants de l'événement et, en échange, l'événement spécial peut faire de même sur les véhicules de transport en commun. Le partenariat peut en outre prévoir une remise sur les services de transport en commun pour se rendre à l'événement et en revenir.

3.5.5 Gestion de la demande des déplacements (GDD)

Les politiques sur la gestion de la demande des déplacements (GDD) peuvent favoriser l'utilisation des transports en commun, ainsi que d'autres solutions de déplacement. Mettre en œuvre des politiques de GDD qui favorisent et facilitent l'utilisation des modes de transport en commun et partager la responsabilité d'encourager l'utilisation des transports en commun avec les employeurs, les promoteurs et autres organismes.

Les stratégies de GDD gèrent la demande relative à l'infrastructure et aux services de transport en influant sur le choix des gens concernant l'endroit, le moment, les moyens de se rendre à une activité et même l'utilité du déplacement. Ces politiques visent à réduire les déplacements, à les répartir de façon plus équilibrée et à substituer les transports en commun ou d'autres moyens de transport plus actifs à la voiture particulière. La promotion de l'utilisation des transports en commun comme solution de rechange à la voiture est un aspect de la GDD.

Des politiques qui rehaussent l'aspect pratique et abordable du transport en commun par rapport à l'utilisation de la voiture particulière rendront les transports en commun plus attrayants. Les régions et les municipalités peuvent mettre en œuvre certaines de ces politiques, mais le fait d'encourager les employeurs, les promoteurs, les écoles et autres organismes à agir et l'octroi d'incitatifs peut souvent avoir une incidence plus directe sur les choix des gens en matière de déplacement.

Le fait de situer les arrêts de transport en commun de manière à desservir les zones à densité élevée d'emploi, comme dans cet exemple à Mississauga, peut contribuer à créer de la demande pour les services de transport en commun dans les zones qui ne sont actuellement pas axées sur les transports en commun.

Le fait de situer les arrêts de transport en commun de manière à desservir les zones à densité élevée d'emploi, comme dans cet exemple à Mississauga, peut contribuer à créer de la demande pour les services de transport en commun dans les zones qui ne sont actuellement pas axées sur les transports en commun.

Stratégies :

accroissement de l'utilisation des transports en commun

  1. Accroître l'utilisation des transports en commun en créant divers incitatifs à l'emploi de ce mode de transport pour se rendre au travail et effectuer d'autres déplacements, notamment en :
    • encourageant les employeurs à offrir des laissez-passer de transport en commun à prix réduit à leurs employés, un service de navette entre le lieu de travail et les stations de transport en commun et des déplacements en taxi gratuits pour les employés qui prennent les transports en commun et qui doivent retourner à la maison pour des cas d'urgence;
    • offrant des incitatifs aux promoteurs dans le cadre du processus d'examen du plan de situation, comme une réduction des droits d'aménagement ou des exigences en matière de stationnement, pour qu'ils intègrent des arrêts de transport en commun dans la conception de leurs projets et en offrant des laissez-passer aux nouveaux résidants;
    • collaborant avec les organismes de transport en commun pour changer l'emplacement des arrêts d'autobus et les horaires des itinéraires, au besoin, afin de mieux desservir les zones à densité élevée d'emploi;
    • encourageant les conseils scolaires et les écoles à adopter des démarches de GDD à l'échelle de l'école qui favorisent l'utilisation des transports en commun, du transport actif et du covoiturage par les étudiants et le personnel.

Réseau universitaire de santé, Toronto

Le Réseau universitaire de santé a adopté une démarche globale pour promouvoir des pratiques communautaires durables dans ses trois hôpitaux, le Toronto General Hospital, le Toronto Western Hospital et l'Hôpital Princess Margaret. Il offre un service de navettes à partir de la gare Union du réseau GO Transit, ainsi que l'accès à une base de données exclusive de covoiturage à tous ses employés. Le RUS offre également des installations couvertes et sécuritaires de stationnement pour les bicyclettes, et le comité consultatif sur le cyclisme du RUS a, en 2008, conçu un plan directeur de cyclisme préconisant d'autres plans pour promouvoir et faciliter l'usage du vélo pour aller travailler.

Institut universitaire de technologie de l’Ontario

L'Institut universitaire de technologie de l’Ontario et le Collège de Durham ont, en collaboration avec la région de Durham, mis au point un service de navettes pour faire le lien entre les services locaux de transport en commun et le service d'autobus du réseau GO Transit. Ce service a offert aux étudiants un autre choix pratique et abordable pour se déplacer.

accroissement des choix de modes de transport

  1. Accroître l'utilisation d'autres solutions de transport comme le covoiturage, le transport actif et les régimes de travail de rechange. Les stratégies pourraient comprendre les suivantes :
    • fournir des systèmes conviviaux de jumelage d'itinéraires pour aider les navetteurs à coordonner le covoiturage;
    • encourager les employeurs, les écoles et les gestionnaires immobiliers à offrir des incitatifs au covoiturage, comme des places de stationnement prioritaires;
    • encourager les horaires de travail souples, les semaines de travail comprimées, le télétravail ou le travail à partir de bureaux satellites;
    • encourager les employeurs à fournir des installations qui augmentent l'attrait du transport actif, comme un endroit sûr pour garer les bicyclettes et des douches.

réduction de l'utilisation des véhicules à passager unique

  1. Réduire l'utilisation des véhicules à passager unique au moyen de divers moyens de dissuasion, dont les suivants :
    • encourager les employeurs à réduire les places de stationnement gratuites pour leurs employés ou à imposer des frais de stationnement;
    • réduire les droits d'aménagement pour les nouveaux projets qui réduisent l'espace de stationnement, prévoient des utilisations diversifiées ou encouragent l'utilisation des modes de transport de rechange;
    • modifier les règlements de zonage afin d'établir un nombre maximal de places de stationnement, au lieu d'un nombre minimal;
    • réduire le stationnement disponible et augmenter les frais dans les parcs de stationnement municipaux et les rues municipales situées dans les zones bien desservies par les transports en commun.
  2. Fixer les frais de stationnement à l'échelle du district et les rajuster régulièrement pour atteindre les niveaux de demande désirés.
  3. Encourager l'utilisation de taux de stationnement quotidiens au lieu de laissez-passer à tarif réduit et fixer les prix horaires de sorte qu'ils soient supérieurs ou égaux aux tarifs de transport en commun.

haut de page  


Retour en haut de page