Ministry of Transportation / Ministère des Transports
Page d'accueil
Page d'accueil > Gestion routière > Recherche et transfert de technologie > Ingénierie de la valeur > Propositions de modifications dans la construction
Taille du texte Augmentation de la taille du texte Réduction de la taille du texte
Recherche   |  

Propositions de modifications découlant de l'IV dans la construction

Le concept d'ingénierie de la valeur (IV) et la façon dont il est utilisé dans la planification de nos autoroutes et dans le programme de design a été présenté pour la première fois dans Road Talk l'année dernière (May 1999. L'IV est une révision structurée d'un projet planifié qui est faite par une équipe multidisciplinaire avec comme but d'améliorer la valeur d'un projet. De par sa nature, l'IV mène à une réduction des coûts et à d'autres avantages en recommandant des designs, du matériel ou des processus alternatifs. Bien que plusieurs études d'IV surviennent lors de la période de design préliminaire, ils peuvent être élaborés à toutes les sphères du programme de travail du ministère, incluant la planification, le design détaillé et la construction. Deux projets récents qui ont connu le succès de l'IV ont pris la forme de propositions de modifications soumis par les entrepreneurs pendant la période de la construction.

Photo d'une barrière séparatrice temporaire
Proposition pour combiner des détours : Un seul détour en reliant des barrières séparatrices temporaires vers l'Ouest sur les détours au routière 401pour la structure Vernonville



Photo d'une niveleuse
Proposition en profondeur : une niveleuse étale le pavage d'asphalte recyclé sur la base de macadam à l'autoroute 33

Un exemple de cela est la proposition de modification découlant de l'analyse de la valeur qui a été acceptée pour un contrat sur l'autoroute 401 tout juste à l'ouest de Colborne. Ce contrat présentait en détail la construction d'une barrière médiane ainsi que la réfection de deux ponts qui sont à environ 1,7 km de distance l'un de l'autre. Le design original prévoyait des détours séparés pour les deux ponts, la structure Vernonville Road et la structure Boyce's Road.

La proposition de modification a suggéré que le deux détours du plan original soient combinés en un seul détour en reliant une barrière séparatrice temporaire pour les détours à la barrière séparatrice temporaire qui était placée pour construire la barrière médiane. Ce simple changement a réduit le nombre d'éléments de barrière et a par conséquent éliminé la nécessité d'avoir quatre amortisseurs d'impact. Les amortisseurs d'impact sont des dispositifs dispendieux qui sont utilisés aux extrémités des barrières de séparatrices pour réduire le risque de blessure ou de décès chez les occupants d'un véhicule qui heurterait une extrémité.

La liaison des barrières a pour ces raisons réduit les obstructions sur la route (quantités d'éléments de barrière), résultant en des coûts de maintenance inférieurs (moins d'amortisseurs d'impact à réparer s'il y a collision) et a fait économiser plus de 29 000 $.

Un autre exemple productif de l'ingénierie de la valeur a été démontré par une récente proposition de modification pour un contrat sur l'autoroute 33 à l'ouest de Kingston. L'autoroute 33 possède une vieille base de macadam sous la surface asphaltée. Le contrat demandait à l'entrepreneur d'enlever l'asphalte qui recouvrait la base de macadam en fraisant ou en fragmentant l'asphalte et le transporter hors du site par camion. La base de macadam allait être protégée des dommages provenant de la circulation par l'épandage d'une couche de 100 mm de « Granular 'A' »" (gravier) avant l'ouverture de l'autoroute 33 à la circulation. L'asphalte qui aura été recueillie était destinée à être mélangée dans une usine d'asphalte avec le nouveau matériel et transportée par camion à l'autoroute 33 et placée comme un pavage chaud mélangé et recyclé.

La proposition de modification était assez simple. Le matériel pour le pavage d'asphalte recyclé était placé en cordon derrière la machine à broyer l'asphalte et ensuite étalé sur la base de macadam avec une niveleuse. Cela éliminait le fait de devoir transporter hors du site le matériau recyclé vers une usine d'asphalte et de mettre rapidement une couche protectrice pour protéger la base de macadam. Le gravier « Granular 'A' » était ensuite placé sur la matière recyclée. Le nouveau gravier « Granular 'A' » était ensuite mélangé avec le matériau recyclé de la sous-couche lors d'une seconde passe de la machine à broyer l'asphalte et compacté. Ce mélange était fait pour deux raisons : obtenir une couche de gravier que l'on pouvait travailler et qui était suffisamment poreuse à l'eau et pour permettre une base pour la conduite qui soit forte et stable. Une dernière couche d'asphalte intacte était ensuite placée sur le gravier « Granular 'A' » mélangé.

La proposition de changement de l'entrepreneur a apporté au projet une réelle valeur ajoutée. La base de macadam était protégée et une surface routière convenable à la circulation était disponible plus rapidement. La circulation de camions en raison de la construction était réduite. Une réduction des coûts significative a été également observée : les contribuables et l'entrepreneur ont partagé des économies d'environ 80 000 $.