Ministry of Transportation / Ministère des Transports
Taille du texte Augmentation de la taille du texte Réduction de la taille du texte
Recherche   |  

Les systèmes Compas en marche

Système Compas de Toronto (Autoroute 401)

COMPAS

Le système Compas de l'autoroute 401 à Toronto est entré en service au début de 1991. Au départ, il couvrait un tronçon de 16 km au centre de Toronto, entre Martin Grove Road et la rue Yonge. L'autoroute 401 est l'artère principale qu'empruntent un grand nombre de navetteurs torontois. Elle est formée d'un ensemble unique de voies express et collectrices et compte au moins 12 voies. En moyenne, plus de 430 000 véhicules par jour circulent sur certains tronçons.

Photo d'un embouteillage sur l'autoroute 401

Au fil des ans, le système Compas a fait l'objet d'évaluations et d'améliorations constantes et a été élargi à plusieurs reprises. À l'heure actuelle, il s'étend de l'échangeur de l'autoroute 403/QEW jusqu'à l'échangeur des autoroutes 401/410 et jusqu'à l'avenue Harwood en direction Est, soit une distance d'environ 110 km comprenant quelques sections d'autoroutes contiguës. En décembre 2010, le système comptait 93 caméras couleur en circuit fermé, 42 panneaux à messages variables fonctionnant à l'aide de diodes électroluminescentes, 761 postes de détection de véhicules et plus de 3 933 dispositifs de détection des véhicules servant à gérer la circulation sur l'autoroute 401/400/403/404/427/410.

Stratégies de gestion de la circulation

Le système Compas pour la région du grand Toronto repose sur quatre stratégies de gestion de la circulation qui se complètent les unes et les autres :

Pour gérer la circulation de façon efficace sur des autoroutes urbaines encombrées comme l'autoroute 401, il faut d'abord détecter et confirmer, au moment opportun, les incidents et les ralentissements de la circulation. Les procédures de gestion des incidents, grâce auxquelles on peut coordonner les activités du personnel des services d'urgence sur place, permettent de protéger les vies humaines, de maintenir un niveau de sécurité raisonnable pour toutes les personnes en cause, d'atténuer le plus possible les retards pour les usagers de la route et de réduire au minimum les dommages causés aux biens publics et privés. Il faut fournir aux automobilistes, au moment opportun, des renseignements précis sur la circulation pour leur permettre d'emprunter une autre route et réduire les risques qu'ils heurtent un véhicule immobilisé. Grâce aux stratégies mentionnées précédemment, le système Compas s'est avéré fort avantageux.

Lien connexe

Haut de la page   Haut de la page


Système Compas de Mississauga (QEW)

Le système Compas de Mississauga a été installé le long de l'autoroute Queen Elizabeth en 1975. Il s'agit du premier système Compas en Ontario. Il a été conçu pour faciliter la circulation entre Erin Mills Parkway et la rue Hurontario, où la circulation était souvent pare-chocs à pare-chocs en période de pointe le matin en raison du grand nombre de véhicules entrant sur l'autoroute.

En 2000 le Centre de régulation de la circulation du système COMPAS de Mississauga fut fermé et l'equipements sur l'autoroute QEW fut intégrés au système de Burlington.

Stratégies de gestion de la circulation

Le système Compas de Mississauga repose sur cinq stratégies de gestion de la circulation qui se complètent les unes et les autres :

Photo d'un poste de comptage sur la QEW

Gestion de la demande

Pour le système Compas de Mississauga, on utilise une stratégie de gestion de la demande qui lui est propre, soit le comptage des accès. Des feux placés sur les bretelles des échangeurs permettent de contrôler le nombre de véhicules qui entrent sur l'autoroute. Ces feux informatisés, qui ressemblent à des feux de circulation ordinaires, laissent entrer les véhicules sur l'autoroute selon un débit précis afin de maintenir une circulation optimale des véhicules. Parallèlement, des détecteurs de file d'attente empêchent les véhicules de refouler sur les bretelles d'accès. L'expérience a démontré que le comptage des accès réduit la durée globale des déplacements des automobilistes même s'il y a de courtes périodes d'attente aux bretelles en raison des feux. Sur l'autoroute QEW, des dispositifs de comptage des accès ont été installés sur les bretelles d'accès en direction Est entre Ford Drive et Cawthra Road. Bien qu'ils ne fonctionnent que pendant trois heures environ le matin les jours de semaine, ces dispositifs ont permis d'améliorer considérablement la circulation sur l'autoroute.

Haut de la page   Haut de la page


Système Compas de Burlington

Photo de l'autoroute surélevée et du pont levant Eastport Drive

Le système Compas de Burlington a été installé en 1986 afin de réduire les embouteillages, particulièrement pendant les travaux de construction et les heures de pointe, sur l'autoroute surélevée James N. Allan qui enjambe la baie de Burlington. Ce système s'est avéré utile dès le départ, car il permet de détecter rapidement les ralentissements de la circulation, les véhicules en panne et les collisions. On a ainsi pu réduire les embouteillages, le nombre d'accidents et les retards dans le couloir de cette autoroute.

Stratégies de gestion de la circulation

Les principales composantes du système Compas de Burlington sont semblables à celles des autres systèmes. On utilise les stratégies suivantes pour gérer la circulation :

Une des caractéristiques uniques du système Compas de Burlington est le fait qu'il est relié au pont levant d'une artère parallèle. Lorsque les vents sont violents ou si un incident grave est survenu sur l'autoroute surélevée, on peut diriger la circulation vers le pont levant et Eastport Drive. Comme les employés chargés du système Compas sont en communication avec le personnel responsable du pont levant, ils savent quand le pont sera levé, ce qui les aide à prendre des décisions concernant le détournement de la circulation et leur permet de transmettre ces renseignements aux automobilistes.

En décembre 2010, le système comptait 92 caméras de télévision en circuit fermé, 12 panneaux à messages variables (fibres optiques et disques réversibles) et 280 postes de détection des véhicules.

Haut de la page   Haut de la page


Système Compas d'Ottawa (autoroute 417)

Le système Compas d'Ottawa a été installé en 1997. Depuis cette date, il a été élargi et perfectionné, améliorant la qualité des images afin qu'elles puissent être diffusées sur Internet. Il s'agit d'un système de base de gestion des incidents doté d'une infrastructure minimale. Le système complet fournit une couverture vidéo sur une distance approximative de 21 km sur l'autoroute 417, de l'autoroute 416 à l'ouest jusqu'à la route régionale 174 à l'est. Depuis décembre 2010, le système est composé de 15 caméras de télévision en circuit fermé, montées sur de hauts immeubles ou des poteaux d'une hauteur de 50 à 60 pieds le long de l'autoroute 417.

Le système d'Ottawa est semblable aux autres systèmes Compas et permet aux opérateurs de détecter rapidement les ralentissements de la circulation, les véhicules en panne et les collisions. Ainsi, les incidents sont rapidement réglés par l'envoi des équipes d'intervention pertinentes aussitôt que l'opérateur du système Compas en prend connaissance.

Lien connexe

Haut de la page   Haut de la page