Ministry of Transportation / Ministère des Transports
Page d'accueil
Page d'accueil > Info voyageurs > Info-Routes > À propos d'Info-Routes > Le système Compas > Stratégies de gestion de la circulation
Taille du texte Augmentation de la taille du texte Réduction de la taille du texte
Recherche   |  

Stratégies de gestion de la circulation

Détection et confirmation

COMPAS
Photos des écrans qui montrent des renseignements sur la circulation
Photo des caméras et des ordinateurs

Pour repérer les embouteillages, on utilise surtout des postes de détection des véhicules, appelés également boucles à inductance, placés sous la chaussée de l'autoroute. Ces postes, qui sont espacés d'environ 600 m, transmettent des données toutes les 20 secondes au centre de régulation de la circulation (CRC). L'ordinateur central du CRC analyse constamment ces données à l'aide d'un algorithme de détection des incidents. Il avise le personnel de tout incident soupçonné et demande confirmation de cet incident.

Pour confirmer un incident, on se sert surtout de caméras de télévision en circuit fermé. Ces caméras sont espacées d'environ 1 km. Elles peuvent faire un zoom, pivoter à l'horizontale et s'incliner de haut en bas, ce qui permet de couvrir 100 pour 100 de la chaussée. Lorsqu'un employé a confirmé visuellement un incident, il met en oeuvre un plan précis et communique avec les services d'intervention concernés.

La stratégie de détection et de confirmation des incidents a pour but de prendre les mesures nécessaires au moment opportun afin de régler le problème rapidement et de rétablir la circulation.

Haut de la page   Haut de la page


Gestion des incidents

Photo d'un accident d'auto
Photo du CRC
Photo d'une voiture de patrouille munie d'un panneau à flèche lumineuse

Lorsqu'un incident a été détecté et confirmé, il faut prendre les mesures d'intervention nécessaires pour protéger les vies humaines, maintenir un niveau raisonnable de sécurité pour toutes les personnes en cause, satisfaire aux exigences de la loi, atténuer le plus possible les retards pour les usagers de la route, et réduire au minimum les dommages causés aux biens publics et privés. Si l'incident est grave, il faut souvent tenir compte de facteurs complexes divergents. Le matériel de pointe facilite la gestion des incidents. Toutefois, une gestion réussie dépend en grande partie de la coordination des activités de divers organismes, de la sensibilisation des intervenants et des efforts déployés par le personnel sur place.

Le centre de régulation de la circulation (CRC) est au coeur des activités de gestion de la circulation autoroutière auxquelles se livre le ministère des Transports de l'Ontario dans le secteur dont il s'occupe. Toutes les données recueillies par le système Compas sont transmises au CRC, qui reçoit également tous les rapports sur l'état des routes, les travaux de construction et les activités d'entretien. Comme le centre reçoit une foule de données, il joue souvent un rôle important dans la gestion des incidents.

Les véhicules de remorquage privés circulent librement sur l'autoroute et fournissent généralement un service rapide, mais qui peut être coûteux. La Police provinciale de l'Ontario est responsable de l'application de la loi sur les routes provinciales et joue un rôle actif dans la gestion des incidents. Certaines voitures de patrouille sont munies de pare-chocs spéciaux et de panneaux à flèche lumineuse permettant de dégager et de protéger les lieux d'un accident. Les policiers sont des intervenants importants dans un grand nombre d'incidents. Il importe donc qu'ils puissent se rendre sur les lieux dans les plus brefs délais. La détection rapide des problèmes à l'aide du système Compas permet une coordination plus facile et plus efficace des activités d'intervention.

Haut de la page   Haut de la page


Messages pour les automobilistes

Photo d'un panneau à messages variables
Photo d'un ordinateur et d'une imprimante

Pour atténuer le plus possible les effets d'un incident sur la circulation, il faut fournir aux automobilistes, au moment opportun, des renseignements précis et utiles. Cela peut leur permettre de contourner la zone de l'incident ou, à tout le moins, réduire le risque qu'ils heurtent un véhicule immobilisé sur l'autoroute.

Les systèmes Compas utilisent des panneaux à messages variables placés avant des endroits stratégiques où les automobilistes peuvent choisir diverses routes pour se rendre à destination. Dans les secondes qui suivent la confirmation d'un incident, l'ordinateur central recommande l'affichage de divers messages sur des panneaux précis selon l'endroit où l'incident a eu lieu et la nature de cet incident. Le personnel chargé du système doit revoir et approuver le plan d'intervention avant que les messages ne soient affichés sur les panneaux.

Par ailleurs, le personnel du Centre de régulation de la circulation du système Compas de Toronto exploite le Système de renseignements sur la circulation et l'état des routes (SRCER), qui couvre toutes les routes provinciales de la région du grand Toronto et de la péninsule du Niagara. Des bulletins de circulation sont envoyés automatiquement par télécopieur aux médias et aux services d'urgence sur demande et lors de situations d'urgence. Les reporters de circulation peuvent être fort utiles pour communiquer avec les automobilistes.

Une stratégie de communication efficace permet non seulement de détourner la circulation et d'accroître la vigilance des conducteurs, mais également de rassurer les usagers de la route en leur laissant savoir que les autorités sont au courant du problème et font de leur mieux pour le régler.

Haut de la page   Haut de la page


Gestion des embouteillages

Photo d'un panneau à messages variables

Les panneaux à messages variables (PMV) affichent automatiquement des renseignements sur la circulation autoroutière lorsqu'il y a un embouteillage, que celui-ci soit causé par un accident ou par le nombre important de véhicules sur l'autoroute pendant les heures de pointe. Pour le système Compas de Toronto, les messages décrivent les conditions moyennes de circulation sur les voies express et collectrices sur un tronçon précis de l'autoroute. La circulation est décrite comme bonne (vitesse des véhicules de 75 km/h ou plus), lente (vitesse entre 40 et 75 km/h) ou très lente (vitesse inférieure à 40 km/h). Ces renseignements permettent aux automobilistes de déterminer s'ils poursuivront leur route ou s'ils emprunteront une autre route en prenant la voie express ou collectrice. Pour les systèmes Compas de Mississauga et de Burlington (autoroute QEW), les messages décrivent les conditions moyennes de circulation et indiquent l'emplacement des zones d'embouteillage par rapport aux panneaux à messages variables. Si le PMV est situé en amont de la zone d'embouteillage, le message indique aux automobilistes où commence la file de véhicules. Si le PMV se trouve dans la zone d'embouteillage, le message indique aux automobilistes où se termine la file de véhicules.

Le programme de gestion des embouteillages est entièrement automatisé. Il utilise des données recueillies par les postes de détection des véhicules du système Compas pour composer les messages et les afficher sur les PMV. À des intervalles aussi courts que toutes les 20 secondes, l'ordinateur du système Compas calcule la durée de déplacement des véhicules sur des tronçons précis de l'autoroute et met à jour les messages des panneaux selon la vitesse moyenne et la durée de déplacement calculées. Lorsqu'elles sont utilisées correctement, ces données peuvent aider à équilibrer la circulation, à utiliser au maximum la capacité routière, à réduire la durée des déplacements et à accroître la sécurité de l'autoroute.

Haut de la page   Haut de la page