Ministry of Transportation / Ministère des Transports
Taille du texte Augmentation de la taille du texte Réduction de la taille du texte
Recherche   |  
Utilisation des freins
 

Actionnez les freins en exerçant une pression constante sur la pédale pour amorcer l’arrêt et relâchez la pression tandis que le véhicule ralentit. Juste avant que le véhicule ne s’arrête complètement, relâchez les freins pour éviter les secousses puis freinez de nouveau pour maintenir le véhicule à l’arrêt. Pour connaître les détails d'utilisation du système hydraulique et du système de freinage antiblocage (ABS), cliquez ici.

Il ne faut pas pomper (actionner et relâcher alternativement) les freins sauf sur les chaussées glissantes où ce type de freinage (appelé freinage au seuil) assure une meilleure maîtrise du véhicule, réduit le risque de dérapage et permet un arrêt plus court. Le pompage des freins réduit la pression de l’air et n’a pas d’utilité sur une route sèche. Dans une longue descente, cette manœuvre peut faire baisser la pression au-dessous du niveau minimum requis pour un fonctionnement sûr des freins.

Évitez le freinage excessif dans les longues descentes, car les freins surchauffés sont dangereusement inefficaces. Utilisez plutôt la compression du moteur comme principal moyen de contrôle de la vitesse. Utilisez si possible le même rapport de vitesse en descendant une longue pente qu’en la montant. Sélectionnez le rapport de vitesse avant d’amorcer la descente pour minimiser les risques de rater un changement de vitesse.

Si l’avertisseur de basse pression d’air se met en marche, arrêtez immédiatement le véhicule dans le premier endroit où cela peut se faire sans danger et faites faire des réparations avant de continuer.

Si les freins lâchent sur une route plate, rétrogradez et utilisez le frein moteur pour ralentir le véhicule. Si vous disposez d’une distance plus courte pour immobiliser le véhicule, utilisez les freins de secours du camion tracteur et de la remorque, s’ils en sont munis, pour arrêter le véhicule. Il ne faut pas conduire le véhicule avant qu’il n’ait été réparé.

Pour un ensemble de véhicules tels qu’un camion tracteur et une semi-remorque, on serre les freins de la remorque en même temps que les freins du camion tracteur à l’aide de la pédale de freins. C’est ce qu’on appelle un freinage équilibré. La pression exercée sur les freins de la remorque est la même que celle exercée sur les freins du camion tracteur. On peut serrer les freins de la remorque séparément à l’aide de la soupape à commande manuelle de la remorque. On peut augmenter la pression des freins de la remorque pendant que l’on appuie sur la pédale de freins en ouvrant davantage la commande manuelle.

Faites très attention lorsque vous freinez un ensemble de véhicules sur une chaussée mouillée ou glissante ou dans un virage. Un freinage trop brusque dans ces circonstances peut provoquer le dérapage ou la mise en portefeuille. Si le camion tracteur se met en portefeuille, c’est-à-dire si les roues arrière du camion tracteur dérapent sur le côté, serrez les freins de la remorque seulement. Si la remorque se met en portefeuille, c’est-à-dire si ce sont les roues arrière de la remorque qui dérapent sur le côté, relâchez tous les freins et appuyez graduellement sur l’accélérateur.

Les freins à ressort sont conçus pour le stationnement du véhicule ou pour un arrêt d'urgence, en cas de défaillance des freins. Ces freins fonctionnent automatiquement lorsque la pression d’air dans le circuit tombe au-dessous d’un niveau prédéterminé, normalement à 414 kPa (60 lb/po²).

Nota : Si vous avez l’intention de conduire un véhicule muni de freins à air, vous trouverez de plus amples renseignements dans le Guide officiel de l'utilisation des freins à air publié par le MTO.

Nota : Certaines municipalités peuvent avoir des restrictions concernant l’utilisation du frein moteur. Veillez à respecter les panneaux restreignant l’utilisation du frein moteur dans chaque municipalité.