Ministry of Transportation / Ministère des Transports
Taille du texte Augmentation de la taille du texte Réduction de la taille du texte
Recherche   |  
V. Situations particulières
Distractions

À partir du 1er septembre 2015, les conducteurs titulaires d'un permis assorti de tous les privilèges (titulaires de catégorie A, B, C, D, E, F ou G) ou les conducteurs hybrides (titulaires d'un permis assorti de tous les privilèges et d'un permis d'apprenti comme les catégories G et M1) qui parlent, textent, tapent, composent un numéro ou envoient des courriels à l'aide d'un téléphone cellulaire à main ou d'un autre appareil de communication et de divertissement sans fil, sont passibles d'une amende pouvant atteindre 1 000 $ et de l'ajout de trois points d'inaptitude à leur dossier de conduite en vertu de la loi de l'Ontario visant à combattre la conduite inattentive. Les conducteurs débutants (selon le programme de délivrance graduelle des permis) qui sont reconnus coupables de conduite inattentive seront sujets à des sanctions à sévérité croissante (suspension du permis de conduire pendant 30 jours à la première infraction, pendant 90 jours à la deuxième infraction et révocation du permis de conduire et retrait du programme de délivrance graduelle des permis à la troisième infraction). En outre, il est interdit de consulter au volant un appareil à écran non lié à la conduite, comme un ordinateur portatif ou un lecteur de DVD. Les conducteurs de véhicules utilitaires bénéficient d’une exemption permanente pour consulter l’écran d’un terminal mobile, d’un appareil de repérage logistique ou d’un appareil de répartition.

Un policier peut porter une accusation de conduite imprudente ou même dangereuse (infraction criminelle) si un conducteur ne se concentre pas entièrement sur la conduite de son véhicule. Une personne reconnue coupable de conduite imprudente accumulera six points d’inaptitude et est passible d’une amende de 2 000 $ ainsi que d’une peine d’emprisonnement pouvant atteindre six mois. Dans certains cas, le permis de conduire peut être suspendu pendant deux ans.

Il existe plusieurs autres sources de distractions, notamment :

  • utiliser un appareil tel qu’un système de positionnement mondial, un système de son, un lecteur de CD ou de DVD, une radio, un téléphone cellulaire, un ordinateur portatif, un assistant numérique personnel (PDA) ou un lecteur MP3;
  • lire une carte, des instructions ou un autre document;
  • faire sa toilette (se coiffer, se maquiller ou se raser);
  • boire ou manger;
  • prendre des notes;
  • parler avec les passagers;
  • s’occuper des enfants ou d’un animal de compagnie;
  • régler les commandes du véhicule (radio, lecteur de CD ou chauffage et climatisation);
  • les distractions visuelles à l’extérieur de votre véhicule, comme les collisions ou les interventions policières.

Quelques conseils pour atténuer les distractions

  • Faites votre toilette et planifiez votre trajet avant de partir.
  • Réglez les commandes de chauffage et de climatisation, la radio et le lecteur de CD avant de prendre la route.
  • Prenez l’habitude de garer votre véhicule avant d’utiliser votre téléphone cellulaire. Si votre téléphone sonne, demandez à un passager de prendre l’appel ou laissez le système de boîte vocale s’en occuper.
  • Placez tout document que vous avez envie de lire hors de votre champ de vision afin d’éviter toute tentation.
  • N’amorcez pas de conversation complexe ou lourde d’émotions. Le stress peut affecter votre rendement au volant.
  • Si vous avez faim ou soif, arrêtez-vous.

N’oubliez pas de toujours vous concentrer sur la conduite de votre véhicule. Il suffit de quelques secondes de distraction pour causer une blessure, voire la mort.